Première synthèse

Je me suis fait demander quelques fois dans les derniers jours pourquoi j’avais décidé de laisser remolino.qc.ca au profit de clementlaberge.com. Ce n’est pourtant pas le cas.

Je vais continuer à publier des réflexions variées sur remolino.qc.ca comme je le fais depuis 2002 — un peu de tout et de rien, selon mes humeurs et mes intérêts du moment.

Je vais par ailleurs utiliser clementlaberge.com spécifiquement pour un projet d’écriture plus élaboré, cohérent (j’espère!), auquel j’aimerais donner forme au cours de l’année 2020. Ce sera une sorte de cahier de notes et de réflexions spécifique à ce projet.

Quel est ce projet?

Le projet est ambitieux: trouver une manière de se servir des défis que posent les changements climatiques comme d’un tremplin pour réunir les conditions d’une deuxième révolution tranquille.

Ça reste un peu flou et s’appuie encore largement sur des intuitions, mais à ce stade je pourrais le résumer ainsi:

  • Je suis de plus en plus fasciné par le rôle central que les changements climatiques sont en train de prendre dans la dynamique sociale (transformation des priorités, manifestation de tensions de toutes sortes, etc.).
  • La prise de conscience environnementale, de plus en plus largement partagée, et la façon dont elle est commentée (notamment à travers les médias), a par ailleurs pour effet de provoquer beaucoup d’anxiété chez une partie grandissante de la population.
  • Or, l’anxiété est contreproductive quand il s’agit d’agir et cela a pour effet de compliquer la recherche de solutions pragmatiques pour faire face aux défis climatiques.
  • Je crains qu’on assiste à la naissance d’une dynamique vicieuse alimentée par une forme de dramatisation excessive.
  • Il ne faut pas que nos efforts pour faire prendre conscience de l’ampleur des défis qui nous attendent, aient pour effet de nous paralyser, comme le cerf devant les phares d’une voiture qui s’avance vers lui.
  • Dans ce contexte, j’ai envie de réfléchir aux conditions qu’il faut réunir pour que les discours soient suivis d’action — qu’on se mette en marche et qu’on agisse, réellement pour améliorer les choses. Chacun à notre mesure, individuellement et — plus important encore — collectivement.
  • J’ai envie de réfléchir à comment on fait pour que les gens comprennent l’urgence, sans devoir dramatiser pour y arriver.
    • Comment on fait pour être assez optimiste pour que les gens aient envie de se retrousser les manches pour améliorer les choses.
    • Comment on fait pour inscrire les efforts nécessaire dans un projet concret — qui devra être plus précis que de sauver la planète.
    • Quel projet de société mérite qu’on fasse tous les efforts qui seront nécessaires pour relever les défis climatiques?
    • De quelles transformations sociales les changements climatiques pourraient être les déclencheurs — les catalyseurs?
    • Est-ce qu’il est possible de voir les défis climatiques comme une opportunité pour poursuivre le développement de la nation québécoise — pour l’amener à franchir une nouvelle étape, offrir à ses citoyens de nouvelles occasion de s’émanciper?
    • À quelle société rêvons-nous pour le Québec? Et comment le contexte actuel — avec toute son adversité — pourrait nous permettre de le concrétiser?

Ce sont mes notes de lectures et mes réflexions — en vrac, puis progressivement de plus en plus structurées (j’espère) — que je vais colliger sur clementlaberge.com au cours des prochains mois.

4 réponses sur « Première synthèse »

  1. Trop drôle J’ étais en train de t’écrire quand tu envoyais cette première synthèse ! Bonne continuation ! J’aime beaucoup tes questionnements. Dans un an tu n’auras déjà plus les memes réponses ! Nous non plus! Mais probablement encore les mêmes questions. Selon ce qui arrivera … nous irons peut être plus vers une autre question plus qu’une autre. A suivre… Au plaisir de te relire! A la prochaine! XXX

    Envoyé de mon iPhone, Anik

    >>

  2. Désolée pour le doublon! J’ai des problèmes de login avec WordPress sur mon iPad et mon iPhone… Grrrr. (C’est d’ailleurs pour ça que je te lis mais je ne commente pas souvent.)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

About Clément Laberge