Quelques sources d’inspiration

Je manque de temps cette semaine pour écrire longuement, mais je continue de lire et de classer plusieurs documents pour pouvoir y revenir éventuellement. En voici quelques-uns, en vrac, accompagnés de très brefs commentaires.

Pop Up Tomorrow…

Il s’agit d’un modèle d’événement qui consiste à réunir des gens pour les aider à élaborer des memories of tomorrow (quelle belle expression!) — une forme de récit qui doit aider à imaginer un futur positif dans lequel on peut avoir envie de se projeter (et pour lequel il peut valoir la peine de se retrousser les manches). Il faudrait trouver une manière de faire ça au Québec.

Il me semble que c’est le genre d’exercice qui devrait être, de façon permanente, au coeur des activités des partis politiques.

Why humans are so bad at thinking about climate change

Une vidéo que m’a été suggérée par Martine Pagé (merci!), qui explique pourquoi il est urgent de changer la façon dont on parle des changements climatiques.

« La psychologie nous a appris que la peur et la culpabilité ne suscitent pas l’engagement… au contraire, elles ont tendance à rendent les gens passifs.»

C’est fondamental.

Les partis politiques n’ont pas le monopole de la politique

Une bande dessinée qui m’a été suggérée par Anik Theunissen (merci aussi!) qui permet d’illustrer de quelle façon des activités simples, comme le jardinage, peuvent devenir de puissantes actions politiques et comment elles peuvent avoir une influence parfois bien plus réelle que bien d’autres engagements qu’on décrit beaucoup plus spontanément comme «politiques».

C’est une une publication qui m’a aussi permis de découvrir un laboratoire de recherche universitaire des plus intéressants: le CAPED.

Comment la philosophie permet de fonder une théorie du courage qui articule l’individuel et le collectif

Il s’agit d’un long texte dans lequel l’ami Sébastien réfléchit à la notion de courage en s’appuyant sur le livre La fin du courage, de la philosophe Cynthia Fleury.

Partant d’observations très personnelles (auxquelles je peux m’associer aisément), il s’engage progressivement dans le champ du politique — et sur rôle des intellectuels dans la société.

« Regarder extrêmement les choses, les circonscrire, les définir, fait partie de l’acte courageux. Pour un intellectuel qui veut s’inscrire dans son époque, ce sera une obligation. L’engagement de voir juste »

J’ajouterais personnellement le devoir de proposer — et non seulement de voir juste et de décrire et commenter (je le disais déjà en 2003).

J’aime beaucoup l’extrait suivant, qui va dans le même sens:

« Le courage permet la construction “d’un récit personnel et collectif, susceptible d’être mimésis pour d’autres”. Le courageux possède “un refus total du cynisme. Non pas la joie, mais le refus vaillant du désespoir. Et peut-être est-ce là déjà une joie ?” (…) “Le courageux se situe ainsi du côté de l’optimisme bergsonien. Cet optimisme peut sembler une provocation. Ou alors un manquement à l’intelligence. Mais c’est plutôt le signe d’une détermination à agir”.»

L’optimisme comme signe d’une détermination à agir: j’aime beaucoup!

 

Une réponse sur « Quelques sources d’inspiration »

  1. Dans la même série produite par Vox, j’avais bien aimé la vidéo : « Scientists really aren’t the best champions of climate science ». Les politiciens et leurs équipes pourraient s’inspirer des constatations du Dr Ram. Son (amusante) expérience avec le pape François est très révélatrice de la déconnection entre la science, la politique et la population. https://youtu.be/-qfI3DZmmQw

Répondre à Martine Pagé Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

About Clément Laberge